Publié le Laisser un commentaire

S’expatrier en Irlande : interview de Cathy Aerts de Changez d’Eire

S'expatrier en Irlande

Cathy Aerts est française. Elle est installée à Dublin depuis 24 ans et est passionnée par ce pays. Voyagiste spécialiste de l’Irlande, elle partage sa passion via son blog Changez d’Eire. Cette interview pourra vous aider dans la préparation de votre départ.

Voyager et s'expatrier en Irlande - Cathy Aerts

D’abord, quelles sont les formalités administratives pour s’expatrier en Irlande ?

La priorité pour les gens qui arrivent, c’est le numéro de PPS. C’est un peu comme le N° de Sécurité Sociale en France. Il est indispensable pour travailler. C’est votre numéro identifiant du pays. Une fois que vous l’avez, vous l’avez à vie.

Pour l’avoir, les démarches ne sont pas très compliquées. Vous devrez vous rendre sur rendez-vous dans un bureau local de l’aide sociale (Social Welfare). Vous y remplirez une fiche en joignant une pièce d’identité et une lettre de confirmation de recrutement de la part de votre employeur. Il faut aussi un justificatif de domicile. Après je sais qu’il y a des gens qui étaient hébergés via AirBnB et cela a suffi comme justificatif.

Avant le Covid ça prenait 2 à 3 mois, maintenant je sais qu’il y a des gens qui attendent jusqu’à 6 mois pour l’avoir. Au départ quand vous allez travailler, vous allez être taxé à 100%. Une fois que vous l’avez, vous le donnez à votre employeur, et l’Etat vous rembourse les taxes que vous avez payées les premières semaines. J’explique toute la démarche sur mon blog Changez d’Eire.

S'expatrier en Irlande

Est-ce qu’il est facile de s’installer en Irlande ?

C’est pas tout rose de s’installer en Irlande. La vie est très chère. Les loyers sont exorbitants. Même quelqu’un avec un bon job dans l’IT, il ne peut pas payer seul un loyer. A Dublin, pour un appartement de 2 chambres vous allez payer 2000 euros par mois.

Du coup il y a beaucoup de gens qui font de la colocation. Pour une chambre, c’est environ 800 euros par mois. Après vous pouvez loger à l’extérieur de Dublin. La ville est bien desservie par les bus et le tram, donc beaucoup de gens font le choix de loger en périphérie. Et dans les autres grandes villes – Cork, Galway, Limerick – c’est pareil, les loyers sont chers.

Quelles sont les secteurs qui recrutent en Irlande ?

Le secteur qui recrute le plus c’est le secteur de l’IT – les technologies de l’information, pour le stockage et la sécurisation des données électroniques par exemple. Il y a aussi du travail dans la restauration, les centrales d’appels, Paypal, et dans la construction aussi. Et si vous savez parler anglais, c’est vraiment un gros bonus !

S'expatrier en Irlande

Comment sont les relations professionnelles en Irlande ?

C’est beaucoup plus cool qu’en France ! Déjà en anglais il y a pas le « vous » et le « tu », donc ça fait une grosse différence. Moi j’ai jamais appelé mon patron Mr ou Mme, toujours par son prénom. C’est beaucoup plus relax, il y a moins la barrière patron/employé. Vous pouvez aller boire un verre avec votre patron, c’est tout à fait banal. Un jour pour mon anniversaire, mon patron et mes collègues avaient organisé une fête dans un pub !

Est-ce que cela a été facile de vous habituer à l’accent irlandais ?

Il y a différents accents en Irlande et certains peuvent être compliqués, comme en Irlande du Nord ou dans le Connemarra. Un jour avec mon mari qui est anglophone – il est canadien – on était perdu dans le Connemarra. Un monsieur assez âgé nous a expliqué le chemin. J’ai rien compris, et mon mari non plus.  Mais je me suis tout à fait habituée à l’accent de Dublin !

S'expatrier en Irlande

Si vous souhaitez améliorer votre anglais afin d’être plus à l’aise en arrivant, nous pouvons mettre en place une formation individuelle personnalisée. N’hésitez pas à me contacter !

Publié le Laisser un commentaire

Voyage en Irlande : les conseils de Cathy Aerts de Changez d’Eire

Cathy Aerts est voyagiste spécialiste de l’Irlande. Cette française installée à Dublin depuis 24 ans est passionnée par ce pays. Elle partage sa passion via son blog Changez d’Eire. Cette interview pourra vous aider dans la préparation de votre voyage.

Voyage en Irlande: conseils de Cathy Aerts

D’où vous vient votre passion pour l’Irlande ?

Depuis mes 12 ans, j’ai toujours eu cette attirance pour l’Irlande. J’ai toujours aimé le folklore, la musique, la culture, les paysages. Dublin m’attirait vraiment. Et quand j’y suis arrivée pour la 1ere fois à l’âge de 20 ans, je me suis dit «je suis chez moi ». Je me suis sentie à l’aise tout de suite. Je n’ai pas eu ce ressenti d’être une étrangère un peu perdue. J’étais seule, mais en moins d’une semaine j’avais déjà des amis. Ce côté convivial m’a vraiment plu. J’adore Dublin et je ne voudrais pas vivre ailleurs.

Les irlandais ont la réputation d’être très accueillants, c’est donc vrai ?

Oui en général, le ressenti de mes clients c’est « on a été sidéré par le côté accueillant des irlandais », que ce soit dans les BnB, les restaurants, les pubs, même dans les grandes chaînes d’hôtels.

Il y a aussi ce côté, quand on est perdu ou qu’on cherche un endroit à visiter, les gens vous accompagnent. Moi-même je me souviens, après un concert de U2 à Dublin, je me suis perdue. Il était tard, je commençais à paniquer. Il y avait la Garda (la police irlandaise), et ils m’ont accompagnée à pied et se sont assurés que j’allais bien.

Voyage en Irlande

Quelles sont les choses à savoir avant de se rendre en Irlande ?

En tant que touriste, vu que la République d’Irlande appartient à l’Union Européenne, il suffit de la carte d’identité. La monnaie est la même donc ça facilite les choses.

Après au niveau des pubs, il faut savoir que les enfants ont le droit d’y aller dans la journée, mais le soir après 21h30 ils n’ont plus le droit d’y être. Parfois dans les petits villages reculés, ils peuvent laisser passer, surtout quand la Guarda (la police irlandaise) c’est un ami du propriétaire. Mais à Dublin – en général – non. On va vous dire de partir, et beaucoup de gens ont été surpris par ça.

Quels sont les endroits à visiter absolument en Irlande ?

Je pense d’abord à la Chaussée des géants en Irlande du Nord. De voir cette éruption volcanique, ces roches emboitées les unes dans les autres, les falaises, la Nature, c’est magnifique, unique. Il y a aussi les Falaises de Moher près de Galway. Cela fait partie des immanquables, même si c’est très touristique.

Après, en sortant des sentiers battus, il y a les Killary Fjords dans le Connemara. Vous ne verrez pas beaucoup de monde et vous verrez quelque chose d’unique et typique de l’Irlande. Dans le Connemarra, il y a aussi Clifden qui est très sympa. Si vous aimez l’archéologie il y a Newgrange au Nord de Dublin, un site mégalithique qui est peu visité. Et pas loin de Dublin il y a les Wicklow Mountains qui sont aussi superbes. C’est pour ça que j’ai fait le blog Changez d’Eire, pour montrer ces endroits moins connus de l’Irlande.

Quel hébergement préconisez-vous en Irlande ?

Tout dépend du budget, mais le mieux est le BnB. Ce serait dommage d’aller dans une grande chaîne d’hôtels où vous ne croiserez personne. Si vous allez dans un BnB, vous allez avoir le côté chaleureux et typique. Et aussi, la plupart des gens qui ont des BnB connaissent leur coin. Ils peuvent vous indiquer des choses insolites à voir. Vous voyez comment est la vie en Irlande, et pratiquez un peu votre anglais !

Voyage en Irlande

Si vous souhaitez revoir les bases de l’anglais afin d’être plus à l’aise lors de votre voyage, nous pouvons mettre en place une formation individuelle personnalisée. N’hésitez pas à me contacter  !

Publié le Laisser un commentaire

Comment préparer un voyage en pays anglophone ?

voyage en pays anglophone

Vous envisagez depuis de longs mois un voyage dans un pays anglophone ? Angleterre, Irlande, Canada, Ecosse, Etats-Unis, Australie… les destinations ne manquent pas ! 

Pour des vacances réussies, il est important d’être bien préparé, surtout lorsqu’on ne parle pas très bien anglais. 

Forlango vous livre 5 conseils pour optimiser votre voyage dans un pays anglophone ! 

voyage en pays anglophone

1. Quelles modalités administratives ? 

Pour que votre départ se déroule le mieux possible, il est important de vous renseigner sur les formalités administratives.

Tout d’abord, sur le besoin ou non d’un passeport ou d’un visa. Leur nécessité dépend du pays choisi.

Vous pouvez demander un passeport en Préfecture. Son prix est de 86€ pour un majeur, 49€ pour un mineur de 15 à 17 ans, et 17€ avant 15 ans. Attention à ne pas faire votre demande trop tard, les délais d’obtention varient entre 2 semaines et 1 mois. 

Il se peut que vous ayez besoin d’un visa – document prouvant l’accord des autorités étrangères de votre entrée sur le territoire.

Concernant le Royaume-Uni, les citoyens de l’Union Européenne et des États membres de l’Espace économique européen n’appartenant pas à l’UE (Norvège, Liechtenstein et Islande), de la Suisse et des pays et territoires d’outre-mer n’ont pas besoin de visa. Un passeport suffit. 

Mais pour partir dans certains pays comme le Canada ou les Etats-Unis par exemple, un visa est nécessaire. Pour l’obtenir, vous devez vous adresser à l’ambassade du pays de destination en France. Il vous informera des démarches à effectuer, du coût, du type de visa, de la liste des pièces à fournir…etc.

voyage en pays anglophone

2. Organiser son budget 

Avant de partir, il est important de calculer le budget alloué à votre voyage. 

Les coûts de la vie peuvent changer d’un pays à l’autre, il faut impérativement les prendre en compte : les transports, la nourriture, l’hébergement, les frais médicaux…etc peuvent être bien plus chers qu’en France.

Vous pouvez calculer le coût moyen d’une journée dans le pays afin de voir quel est le budget restant pour vos sorties. Mieux vaut aussi mettre un peu d’argent de côté pour tout imprévu. 

Il existe plusieurs manières d’économiser de l’argent lors de votre séjour. Premièrement au niveau de l’hébergement, vous pouvez choisir de loger chez l’habitant. Le couchsurfing – service d’hébergement gratuit entre particuliers – est un excellent moyen d’économiser, et il permet en plus de rencontrer des locaux et de s’immerger dans la culture du pays. Cela vous permettra aussi de progresser en anglais en discutant avec vos hôtes !

Enfin, autre point important à prendre en compte :  d’un pays à un autre la monnaie peut être différente. Du dollar à l’euro en passant par la livre sterling, n’oubliez pas de vous renseigner sur ce point avant de partir. En France, vous pouvez changer votre argent à la banque. Vous pourrez aussi les convertir une fois sur place. Le mieux est de comparer les frais appliqués par votre banque et ceux dans votre pays de destination.

voyage en pays anglophone

3. Planifier des activités !

Si vous souhaitez faire des économies, il peut être bon de réserver vos activités à l’avance pour obtenir les meilleurs prix.  Par cette démarche, vous éviterez aussi les “pièges à touristes”. Vous vivrez vos vacances de façon plus sereine.

Vous pouvez  réserver des sorties facilement sur internet via des sites comme Viator ou Civitatis par exemple.

Bien évidemment, vous pouvez toujours opter pour quelques activités imprévues une fois sur place pour un peu de surprise! 

Les activités préférées de Forlango : 

  • Si vous partez en Angleterre, je vous conseille les studios Harry Potter, véritable lieu féérique.
  • Si vous optez pour l’Australie, vous pouvez tenter une excursion en milieu naturel pour un dépaysement total. 
  • Si vous prévoyez vos vacances en Irlande, vous ne pouvez pas passer à côté de la Wild Atlantic Road, du Connemara et du Donegal. 
  • Enfin, si votre destination est le Canada, c’est une occasion unique de réaliser une excursion aux chutes du Niagara. Vous serez émerveillé par la beauté du paysage.

4. Apprendre les bases de l’anglais 

Pour partir sereinement dans un pays anglophone, il est bon d’apprendre ou de revoir les bases en anglais. Vous pourrez profiter pleinement de votre voyage, et rencontrer et échanger avec la population locale. Vous pourrez aussi découvrir la culture du pays de façon plus approfondie. Vous vivrez des expériences plus fortes et plus mémorables.

Pour améliorer votre niveau, l’idéal est de suivre une formation individuelle en anglais avant de partir. Elle vous permettra de progresser en compréhension et en expression orale. Vous vous sentirez plus à l’aise et moins perdu. 

Forlango peut vous aider à améliorer votre niveau ou à acquérir des bases avant votre voyage. Loin des salles de classe, ma méthode consiste à utiliser des éléments de votre vie personnelle afin d’acquérir la langue naturellement, en privilégiant l’utilisation de l’oral. 

Je mets un point d’honneur sur l’humain et sur l’échange, indipensables selon moi pour progresser. Que vous soyez à un niveau débutant, intermédiaire ou avancé, je peux vous aider à progresser.  

Pour en savoir plus, découvrez les formations individuelles Forlango.

voyage en pays anglophone

5. Se renseigner sur les changements culturels entre la France et la destination choisie !

Dernier point nécessaire avant de visiter un pays étranger: vous renseigner sur les modes de vie du pays. 

En effet, certaines pratiques sont très différentes de la France. Un geste, vu comme banal en France, peut blesser un étranger. Par exemple, les français ont un humour basé sur le second degré qui peut heurter les canadiens qui eux, ont plutôt un humour franc et direct. 

Ou encore, pour les Anglais, les surnoms sont totalement banals contrairement aux français. Ne soyez donc pas surpris qu’un inconnu vous appelle « Darling » !

Connaître ces éléments culturels peut vous permettre de vous intégrer plus facilement et d’adopter un comportement adapté au pays.

Au-delà des relations, vous devez aussi intégrer les pratiques des différents pays. Par exemple, le code de la route au Royaume Uni est totalement différent qu’en France. Premièrement, ce n’est pas un secret, en Angleterre on roule à gauche. Mais d’autres signalétiques peuvent aussi différer. Par exemple, en France, le feu orange signifie qu’on va bientôt passer au rouge et qu’il faut donc ralentir. En Angleterre aussi, sauf qu’une fois rouge il repasse à l’orange. Cela signifie qu’il faut se préparer à repartir.

La liste des différences culturelles entre la France et les pays anglophones peut être longue. N’hésitez pas à jeter un œil dans un guide touristique ou sur internet pour découvrir ces contrastes. 

Vous voyagerez de façon plus détendu et éviterez les mauvaises surprises !

Publié le Laisser un commentaire

Apprendre l’anglais et se divertir : nos 5 conseils

apprendre l'anglais et se divertir

Youhou c’est l’été! Et si vous profitiez de cette période pour améliorer votre anglais et vous divertir ? Entre amis, en famille ou même seul, vous pouvez joindre l’utile à l’agréable et apprendre tout en vous amusant. Si vous manquez d’idées, voici quelques pistes.

1. Regarder des films et séries en VO

Les films en version originale sont un moyen efficace pour améliorer votre compréhension de l’anglais. Ils permettent à votre oreille de s’habituer à la langue et à l’accent. L’important est de choisir un film que vous avez envie de voir, pour l’intrigue, les acteurs ou parce qu’on vous l’a recommandé. 

L’idéal est de le regarder sans sous-titres, ou alors avec des sous-titres en anglais. Selon votre niveau vous comprendrez plus ou moins de choses. Il se peut que vous perdiez parfois un peu le fil de l’histoire. Ce n’est pas grave. Vous retiendrez certains mots clés et vous comprendrez le sens général  du film. 

Regarder un film en VO vous permet d’enrichir votre vocabulaire et vos connaissances d’expressions en anglais. Cela fonctionne aussi avec les séries. Sur Netflix, les propositions ne manquent pas. Dans beaucoup de séries, vous entendrez l’accent américain. Pour varier les accents, il y a aussi des séries anglaises, écossaises, australiennes…

Vous pouvez aussi choisir un film que vous connaissez déjà par cœur. Revoir Titanic, Pulp Fiction ou Forrest Gump en anglais peut vous aider à assimiler de nouveaux mots et les structures de phrases. Vous les avez sûrement déjà vus, mais vous les découvrirez sous un autre angle, avec les vraies voix des acteurs ! 

Enfin, si vous débutez, les dessins-animés sont plus faciles d’accès, avec un vocabulaire plus simple. Là encore, les sous-titres en anglais peuvent vous aider. Vous pouvez aussi mettre des sous-titres en français, essayez seulement de ne pas les regarder en permanence. 

Si vraiment vous êtes perdu(e), vous pouvez mettre sur pause et demander à votre mari (ou votre femme) ce qui vient de se passer. 

A la fin du film, de la série ou du dessin animé, pour aller plus loin, n’hésitez pas à écrire un petit résumé et ce que vous avez en pensé. Vous pouvez aussi  chercher la définition de mots nouveaux dans un dictionnaire en anglais.

divertir

2. Ecouter des podcasts en anglais 

Les podcasts sont des enregistrements audios disponibles sur plusieurs plateformes (Spotify, Deezer, Apple…). Vous pouvez les écouter sur plusieurs supports : téléphone, ordinateur, tablette… Cette pratique est assez récente et permet de s’instruire sur différents sujets ! Alors pourquoi ne pas les écouter en anglais ? 

Avec ce mode de diffusion, vous pouvez apprendre où vous vous voulez et quand vous voulez : dans le train, le bus, en marchant, sur votre lit, en cuisinant… C’est le format parfait pour tous ceux qui manquent de temps !

Forlango vous conseille les podcasts suivants : 

  • Voice of America : Pour toux ceux qui souhaitent s’informer. Un podcast d’actualité en anglais qui utilise des mots simples afin de faciliter la compréhension. 
  • 6 Minute English : Un podcast de la BBC où 2 animateurs discutent de sujets d’actualité durant 6 minutes.
  • Luke’s English Podcast : Pour apprendre en riant avec un humoriste et professeur d’anglais.
  • Jump Travel Podcast: Pour les amateurs de voyage, avec Jackie – une américaine passionnée de voyages.
apprendre l'anglais et se divertir

3. Essayer de comprendre les paroles de vos chansons anglophones préférées 

Nous écoutons régulièrement de la musique anglophone, mais tout le monde n’essaie pas forcément de comprendre les paroles. Et si on mettait fin au célèbre “yaourt”, pour essayer de comprendre les couplets de nos chansons préférées ? 

La musique peut être un bon outil pour apprendre l’anglais. Elle peut vous permettre d’enrichir votre vocabulaire et – tout comme les films – habituer votre oreille à la langue.

Plus vous prêterez attention aux paroles, plus la compréhension sera facile. 

Je me souviens quand j’avais 10 ans, je piquais les CDs de ma grande sœur et je lisais les paroles en écoutant des morceaux de U2 ou Scorpions. Je ne comprenais pas tout bien sûr, mais je devinais certaines paroles, et je m’habituais à voir les structures de phrases. C’étaient mes premiers pas en anglais !

Vous pouvez retrouver facilement les paroles de chansons sur différents sites : Genius, La coccinelle…etc.

A vous maintenant d’épater vos proches en leur chantant Billie Jean de Mickael Jackson ou encore Come Together des Beatles, que vous connaîtrez par cœur ! 

apprendre l'anglais et se divertir

4. Lire des livres en anglais 

Lire en anglais est un des meilleurs moyens pour apprendre du nouveau vocabulaire. 

Si vous avez peur d’être perdu, ne vous inquiétez pas. Vous pourrez comprendre l’essentiel de votre lecture grâce au vocabulaire que vous possédez déjà. 

Si vous débutez, choisissez plutôt un livre jeunesse. S’il y a un mot que vous ne comprenez pas, ne vous arrêtez surtout pas. Ce mot reviendra sans doute plus tard et vous le comprendrez grâce au contexte. 

Si vraiment vous bloquez toujours, vous pouvez écrire ce mot et le rechercher une fois votre séance de lecture terminée. 

Rassurez-vous, plus les jours passeront et plus votre lecture sera spontanée et fluide. 

Si vous avez un niveau plus élevé, vous pouvez choisir un livre pour adultes qui vous attire, et pas forcément un roman. Cela peut aussi être une biographie, un livre sur le développement personnel ou un livre sur le voyage. Pour être efficace, l’apprentissage doit être un moment de plaisir ! 

Vous pouvez retrouver des suggestions de lecture dans cette vidéo de Speak English with Vanessa.

apprendre l'anglais et se divertir

5. Jouer à des jeux de société 

Travailler son anglais en groupe peut être un moyen efficace et drôle d’apprendre l’anglais ! Vous pouvez profiter d’une soirée en famille ou entre amis pour jouer à des jeux de sociétés en anglais. Un moment convivial et ludique. 

Il existe une grande quantité de jeux de sociétés, pour tout âge et pour toutes les préférences. Voici une sélection possible : Time’s Up, Taboo, Scrabble, Trivial Pursuit, Monopoly.

Vous pouvez trouver des jeux en anglais sur Leboncoin. Ils vous permettront de progresser. Vous pourrez vous entraider avec vos enfants. 

Il s’agit d’un très bon moyen pour faire travailler votre mémoire afin d’assimiler la langue naturellement. 

apprendre l'anglais et se divertir

Ces conseils vous permettront de progresser naturellement en anglais. Cela ne suffira pas à vous rendre complètement à l’aise ni bilingue, mais cela vous aidera à vous familiariser avec la langue.

Pour aller plus loin, il faudra les compléter soit avec une pratique régulière ou avec une formation en anglais.  

Forlango peut vous accompagner dans cette démarche. Nous proposons des formations basées sur des situations réelles de communication, qui s’éloignent des parcours scolaires classiques, qui s’adaptent à vos besoins et vous permettent de progresser naturellement.

N’hésitez pas à nous contacter !