fbpx
entretien d'embauche en anglais

Lors d’un entretien d’embauche en anglais, vous devez – comme en français – mettre en avant vos compétences et montrer votre personnalité afin de vous démarquer. Ce n’est pas toujours une partie de plaisir, surtout si l’anglais n’est pas votre point fort. A quelques jours de l’entretien, vous angoissez, vous vous demandez comment le préparer, vous avez peur d’échouer, bref : c’est la panique ! Pour vous aider, Forlango vous livre 5 secrets pour réussir votre entretien d’embauche en anglais ! 

entretien d'embauche en anglais

1. Anticiper les questions

L’anticipation est la première clé du succès ! 

Réaliser un entretien d’embauche en anglais – même en partie – peut être une façon pour votre recruteur de mesurer votre capacité à communiquer dans cette langue. Comme en français, il est important que vous soyez préparé(e) aux questions qui pourront vous être posées.

Voici un exemple de questions qui reviennent régulièrement : 

  • Parlez-moi de vous. // Tell me about yourself.
  • Parlez-moi de vos dernières expériences. // Tell me about your previous work experiences.
  • Quelles sont vos qualités et vos défauts ? // What are your strengths and weaknesses ?
  • Pourquoi devrions-nous vous embaucher ? // Why should we hire you ?
  • Pourquoi souhaitez-vous nous rejoindre ? // Why do you want to join our company?
  • Où vous voyez-vous dans 5 ans ? // Where do you see yourself five years from now?
  • Avez-vous des questions ? // Do you have any questions ?

L’anglais peut être la langue natale de votre recruteur, sa vitesse d’élocution et son accent peuvent vous freiner dans la compréhension des questions. Plus votre préparation sera affinée en amont, moins vous aurez de risques de bloquer sur une question.

entretien d'embauche en anglais

2. Préparer et synthétiser vos réponses

Avec le stress, répondre à ces questions peut être encore plus compliqué. 

Pour capter l’attention du recruteur, il est important de démontrer votre esprit de synthèse. Il n’a pas besoin de connaître chacune de vos expériences en détail. Il est important de faire le tri et de mettre en avant vos compétences clés, en adéquation avec le poste. 

Les questions ouvertes telles que « Parlez-moi de vous » ou « Où vous voyez-vous dans 5 ans ? »  peuvent être dangereuses. Vous pouvez divaguer, donner trop d’informations. Dans ce cas, votre réponse sera floue. Vous risquez de vous perdre dans vos explications et donc de perdre votre interlocuteur.

Pour éviter cette situation, il serait bon de :

  • Eviter tout détail inutile
  • Supprimer les tics de langage et les mots parasites (um, well, I mean, you know, etc…)
  • Organiser au maximum vos idées avant de les dire

N’hésitez pas à écrire vos réponses et à vous entraîner à les dire à l’oral, et pourquoi pas à vous enregistrer et vous réécouter. Cela pourra vous aider à synthétiser vos réponses.

L’entretien a pour but de donner un avant-goût de ce que vous êtes et de ce que vous savez faire. Vos propos doivent donc être concis et clairs. Si le recruteur souhaite en savoir plus sur certaines de vos expériences, il pourra toujours vous demander de les préciser. 

Privilégiez les phrases courtes. Cela vous aidera à vous exprimer plus clairement. Plus vos phrases seront longues et complexes, plus vous risquez de faire des erreurs de langages. 

De plus, vous risquez de perdre votre recruteur à travers des informations trop denses. L’objectif n’est pas de l’impressionner, mais plutôt de lui montrer que vous savez être clair et organisé. 

entretien d'embauche en anglais

3. Être à l’écoute 

Vous savez désormais parler posément. Cependant, une autre clé est nécessaire : l’écoute active. Il est important que vous preniez le temps d’écouter votre interlocuteur. L’entretien est un échange, il doit rester équilibré. 

Cette écoute vous permettra une meilleure compréhension des questions et donc une meilleure formulation de vos réponses.

Il est difficile de réfléchir à votre prochaine réponse au moment où votre interlocuteur parle. Vous prenez le risque de répondre à côté, surtout lorsque l’entretien est réalisé en anglais. 

L’important est de savoir rebondir efficacement aux propos de votre recruteur. 

Votre attitude doit montrer que vous êtes ouvert à la discussion. Vous pouvez reprendre les mots-clés de ses questions et remarques dans vos réponses afin de lui montrer que vous l’avez bien écouté. C’est ce qu’on appelle l’effet miroir.

entretien d'embauche en anglais

4. Réviser votre vocabulaire en anglais

Afin de réussir votre entretien en anglais, vous devez maîtriser le vocabulaire lié à l’embauche, mais aussi lié au poste proposé. Les questions peuvent être techniques selon votre domaine d’activité. Il est important de les assimiler en amont. Pour cela, rien de tel que des exemples réels d’expressions courantes utilisées dans votre métier.

Les questions pourront aussi être plus simples et liées à votre vie quotidienne, votre famille, vos loisirs, etc…

L’objectif est de prouver à votre recruteur que vous êtes capable de travailler dans un environnement anglophone avec une relative aisance.

Si vous avez un peu de temps devant vous, n’hésitez pas à regarder des films en VO, des vidéos ou à vous entraîner à parler avec un ami anglophone. Cela vous permettra de vous habituer à la langue, à l’accent ainsi que d’être plus à l’aise le jour J !

entretien d'embauche en anglais

5. Souffler ! 

C’est le jour J! Vous sentez la pression monter… Accordez-vous du temps pour vous relaxer et vous recentrer sur vous-même. Vous pouvez utiliser une de ces méthodes pour vous détendre : 

  • Méditation 
  • Sport 
  • Exercices de respiration
  • Yoga – Qi Gong
  • Etirements

Gardez en tête que votre recruteur n’est pas votre ennemi, il est là pour échanger avec vous avant tout. Il est aussi conscient que l’anglais n’est pas votre langue natale et le prendra en compte dans l’entretien. C’est normal que votre anglais ne soit pas totalement fluide avec le meilleur accent. 

N’hésitez pas à vérifier une dernière fois que vous avez tous les documents nécessaires (CV, lettre de recommandation, portfolio…) et allez-y ! Vous avez toutes les clés en main pour réussir. 

Si vous vous êtes entraîné et que vous avez appliqué l’ensemble de ces conseils, vous n’avez pas de craintes à avoir. 

Et après ?

Une fois que vous aurez obtenu le poste, vous aurez sans doute besoin d’aller plus loin dans la maîtrise de l’anglais. Pour devenir plus à l’aise dans vos échanges professionnels, vous pouvez suivre une formation – pourquoi pas avec Forlango. 

Cela vous permettra de prendre confiance en vous et de transformer l’anglais en atout professionnel. Les formations sont possibles en entreprise, à distance ou à domicile, dans un esprit de bienveillance et d’efficacité. Elles sont éligibles CPF.

GOOD LUCK !

P.S: Pour préparer vos réponses, vous pouvez visionner cette vidéo d’Oxford Online English.

Partager cette publication

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email